Commémoration du centenaire du 11 novembre 1918

 

 

Le 11 novembre 2018, point d’orgue du centenaire de la Grande Guerre

Retrouvez toutes les informations relatives au programme commémoratif 2018 sur : Centenaire

Le programme national 2018 : Programme National du centenaire

L’année Clémenceau 2018 : L'année Clémenceau

Vidéo présentant les temps forts de l’année : vidéo

Pour télécharger l’ensemble de ces documents : Tout télécharger

image.png 

 

L’année 2018 marque le dernier temps fort des commémorations du Centenaire 14-18 en France. Le programme officiel qui a été présenté le 18 septembre dernier à Clermont-Ferrand par le ministre de l’éducation nationale et la secrétaire d’État auprès de la ministre des armées témoigne de la mobilisation importante des Français autour de la date symbolique du 11 novembre qui résonne encore aujourd’hui puissamment dans la mémoire collective.

Le 11 novembre 2018 sera l’occasion d’une cérémonie internationale à l’Arc de triomphe, à Paris, rassemblant plus d’une centaine de dignitaires étrangers à l’invitation du Président de la République.

Au-delà de la cérémonie parisienne et de l’hommage rendu aux départements du front lors de l’itinérance du Président de la République, prévue du 4 au 9 novembre, le 11 novembre devra s’adresser à l’ensemble de la population, partout sur le territoire national. A cet égard, la commune et son monument aux morts, héritage de la Première Guerre mondiale, seront les lieux emblématiques de cette commémoration.

Le centenaire du 11 novembre au monument aux morts de chaque commune : rapprocher les Français d’un haut lieu de mémoire communal

Dans chaque commune, les Français pourront être invités à se rendre au monument aux morts autour du 11 novembre 2018 pour rendre solennellement hommage aux morts pour la France, à travers plusieurs gestes symboliques collectifs. Il vous est proposé de construire ces cérémonies selon le canevas suivant :

Une veillée le 10 novembre au soir

Les Français pourront être invités à se rassembler le 10 novembre en début de soirée, autour du monument aux morts communal. Il vous est proposé d’illuminer ce dernier de bougies ou par un éclairage adapté. Une lecture des noms des combattants inscrits sur le monument pourra être effectuée.

La sonnerie des cloches le 11 novembre à 11 heures, en préambule de la cérémonie

Les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale doivent permettre à l’ensemble de la société française de redécouvrir les liens qu’elle entretient avec sa mémoire. A l’annonce de l’armistice du 11 novembre 1918, les cloches de l’ensemble des communes de France ont sonné à la volée, laissant une empreinte mémorielle très puissante.

Vous avez la possibilité de célébrer le centenaire en faisant retentir les cloches des édifices de votre ressort le 11 novembre à 11 heures, selon les modalités qui paraîtront localement les mieux adaptées, en lien avec les autorités ecclésiastiques et, en tout état de cause, sur la base du volontariat. Formellement, l’usage des cloches des édifices cultuels à des fins civiles doit être prescrit par un arrêté municipal.

La lecture par l’autorité qui préside la cérémonie d’un texte du Président de la République.

La présence d’élèves de la commune

La présence active d’élèves, et plus généralement des jeunes générations issues des communes, est encouragée afin de relever le sens de la cérémonie. Outre leur participation à la veillée du 10, les élèves pourront également développer des projets pédagogiques autour de l’histoire de leur commune et de ses habitants pendant la Première Guerre mondiale, de son monument aux morts et participer à la cérémonie par des lectures ou des chants. Des expositions de travaux d’élèves pourraient également être présentées en marge de la cérémonie.

Une instruction est adressée en ce sens aux recteurs d’académie par le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse afin que les directeurs des établissements apportent leur concours à l’organisation de ces cérémonies en facilitant notamment cette participation active des élèves.

D’autres évènements propres à l’histoire locale

Les communes qui le souhaiteraient pourront en outre organiser un ou plusieurs événements locaux éclairant l’histoire de la commune et de ses habitants pendant la Grande Guerre. Ces événements associés pourront prendre la forme d’une collecte d’objets ou de photographies et de leur exposition en mairie ou à l’école – objets qui seraient ensuite déposés ou donnés aux archives départementales à l’occasion de la troisième grande collecte consacrée à la Grande Guerre qui se déroulera du 5 au 11 novembre 2018 – voire d’une conférence historique.

 

L'année Clemenceau

Surnommé « Père la Victoire » par les Français, Georges Clemenceau fut président du Conseil et ministre de la Guerre à partir de novembre 1917. Sa volonté et son autorité ont marqué l’année 1918, qu’il passa en grande partie à sillonner les tranchées. Le Président de la République a souhaité que l’année 2018 soit l’année Clemenceau, en hommage à celui qui guida la France pendant la dernière année de la guerre.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.clemenceau2018.fr, mis en place par la mission du centenaire en janvier 2018. Régulièrement mis à jour, il permet de suivre l’actualité de l’année Clemenceau et d’accéder à des ressources scientifiques et iconographiques inédites autour de la figure du « Père la Victoire ». La mission du centenaire a également réalisé une brochure consacrée à l’année Clemenceau, disponible en ligne surwww.clemenceau2018.frainsi que dans tous les lieux qui participent à l’année Clemenceau.

Les grandes cérémonies internationales

Pendant la Première Guerre mondiale, des hommes venus du monde entier trouvèrent la mort sur les champs de bataille du nord et de l’est de la France. Comme les années précédentes, les pays qui ont participé à la Grande Guerre viennent commémorer en 2018 la mémoire de leurs soldats tombés en France : tout au long de l’année, les autorités portugaises, australiennes, américaines, tchèques, slovaques, britanniques, canadiennes, néo-zélandaises et allemandes ont organisé, ou ont participé à l’organisation, de cérémonies rendant hommage à leurs soldats.